Accueil > Syndicat/ODG > DGC

Les Dénominations Géographiques Complémentaires (DGC)

Outre l’appellation régionale Côtes de Provence, le Syndicat des Vins Côtes de Provence gère aujourd’hui, en son sein, 4 Dénominations Géographiques Complémentaires (DGC) de terroir attribuées par l’INAO : Côtes de Provence Sainte Victoire, Côtes de Provence Fréjus, Côtes de Provence La Londe et Côtes de Provence Pierrefeu.

Côtes de Provence Sainte-Victoire :  ce vignoble au pied de la montagne Sainte-Victoire, est implanté sur des sols pauvres et bien drainés, très propices à la culture de la vigne. Il bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel et d'un climat aux nuances très légèrement continentales, abrité des influences maritimes. La vigne jouit également des bienfaits du Mistral, vent sec et régulier, qui assainit le vignoble.

Les vins rosés Côtes de Provence Sainte-Victoire sont des vins secs d'une très bonne fraîcheur. En bouche, ils offrent des arômes subtils et élégants de petits fruits rouges, d'agrumes plus discrets et d'épices.  Ce sont des vins à la fois souples, frais et vifs avec une persistance dans les notes fruitées. A servir entre 8 et 12°C.

Les vins rouges Côtes de Provence Sainte-Victoire affichent une couleur rubis, franche et profonde. Au nez s'expriment des arômes de fruits rouges et d'épices, nuancés de notes plus grillées. Ces vins équilibrés sont harmonieux, charpentés et d'une bonne longueur en bouche. Destinés au vieillissement, ils développeront avec l'âge de profondes saveurs, à marier avec les viandes et les plats élaborés. A servir entre 16 et 18 °C.

Production : 21 971 hectolitres (dont 94 % rosé et 6 % rouge)

Côtes de Provence Fréjus : situé à l'extrémité Est de l'Appellation Côtes de Provence, le terroir de Fréjus s'étend sur les premiers contreforts du massif de l'Estérel et bénéficie d'une large ouverture directe sur la mer méditerranée. Le vignoble est établi sur des terrains bordés par plusieurs reliefs. Au Nord par des barres rocheuses de rhyolites rouges, à l'Est par le massif de l'Estérel et l'embouchure de l'Argens dans la méditerranée, au Sud par le massif cristallin des Maures et à l'Ouest à la fois par l'escarpement calcaire des collines du haut pays et le rétrécissement de la vallée intérieure.

Les vins rosés Côtes de Provence Fréjus offrent une robe limpide, d'un rose saumoné pâle à clair. Le nez est fin , marqué tout au long de la dégustation par des notes minérales (fumé, grillé, silex). Le bouquet révèle également des arômes subtils de fruits à chair jaune (pêche, abricot), d'agrumes et selon les millésimes de fruits exotiques (mangue, litchi), des notes d'épices (poivre, menthe, vanille) et de fleurs (fleur d'acacia, d'oranger). En bouche, ils sont équilibrés, ronds et marqués par une délicatesse et une fraîcheur persistante. Elevés au moins jusqu'en mars, les rosés Côtes de Provence Ftréjus s'épanouissent jusqu'au delà de l'hiver suivant. A servir entre 10 et 12 °C.

Les vins rouges Côtes de Provence Fréjus possèdent une robe rubis intense aux reflets pourpres évoluant vers des tons plus profonds au vieillissement. L'expression aromatique est d'élégance et de complexité, marquée par le mourvèdre et la syrah. Notes de fruits noirs (cerises bigarreaux, mûres), d'épices (poivre, menthe, vanille, cannelle, réglisse) ,et de fleurs (violette, rose). Les arômes de tabac, sève, cèdre et santal affinent cette descritpion. En bouche, ces vins sont d'une rare délicatesse. L'attaque est ronde ; l'équilibre est tendre et gourmand. Ils laissent au final une impression fraîche et subtile. Les rouges Côtes de Provence Fréjus évoluent agréablement pendant une dizaine d'années. A servir entre 16 et 18 °C.

Production : 498 hectolitres (dont 82 % rosé et 18 % rouge)

Côtes de Provence La Londe : entre Toulon et Saint-Tropez, au plus proche de la Méditerranée, le vignoble de La Londe est localisé en terminaison côtière occidentale du Massif des Maures. Sur cette partie des Maures, les sols peu profonds reposent sur une roche mère schisteuse de l'ère primaire. Ils sont tous constitués d'une matrice sableuse plus ou moins riche en argile leur conférant une couleur brun rouge. Le schiste profondément fissuré permet aux racines d'aller en été puiser le peu d'eau nécessaire à la bonne maturation des raisins.

Les vins rosés Côtes de Provence La Londe ont une robe très pâle, cristalline. D'une grande complexité aromatique, avec des notes d'agrumes et de fruits à chair blanche, des notes de fleurs (rose) et d'aromates (anis-fenouil), ils offrent en bouche un très bel équilibre entre la fraîcheur et la rondeur. Ce sont des vins fins, élégants qui s'accorderont à merveille avec la cuisine provençale. A servir entre 8 et 10 °C.

Les vins rouges Côtes de Provence La Londe ont une robe dense, grenat foncé. Au nez s'expriment des notes de fruits rouges et noirs à l'eau de vie, de mûres, des notes florales avec la violette (par la présence du cépage syrah) et des notes d'épices (réglisse, poivre) accompagnées, pour les vins élevés sous bois, de fragrances d'eucalyptus et de vanille. Ces vins sont amples, structurés, les tannins soyeux ils offrent en bouche une longue persistance aromatique. A servir entre 16 et 18 °C.

Production : 6 613 hectolitres (dont 86 % rosé et 14 % rouge)

Côtes de Provence Pierrefeu (1ère récolte) :

La Dénomination Géographique Complémentaire Pierrefeu constitue la terminaison occidentale de la pleine vallonnée délimitée au Sud par les reliefs du massif des Maures. Ces plateaux plateaux étant constitués notamment de grès et argilites, de couleur rouge violine caractéristique issus de l'érosion des sols recouvrants ce massif à la fin de l'ère primaire. Au Nord elle se termine par les plateaux calcaires du Centre Var. A l'Est, la limite est constituée par le massif de Bron (334 m) et les massifs entourant les vallées du Réal Martin et du Réal Collobrier. Enfin à l'Ouest, ce secteur est limité par des formations calcaires du pilon de Saint-Clément (705 m), du Castellas (442 m) et du Coudon (700 m) qui surplombe cette très belle unité viticole.

Les vins qui en sont issus, rouges et rosés, se caractérisent notamment par des notes minérales qui ne sont pas étrangères au nom de la commune qui lui a donné son nom "Pierre à feu". Ces vins conjuguent harmonieusement intensité et fougue mais aussi finesse et élégance, des notes épicées et fruitées qui constituent un alliage original et particulièrement séduisant.

Production : 5 064 hectolitres (dont 82 % rosé et 18 % rouge)

Agenda

  • 19 Septembre | 30 Novembre

    VitiRestructuration : Dépôt Dossier Unique 2016/2017 avec réduction d'aide encore possible

  • 16 Octobre | 31 Décembre

    Demande d'identification parcellaire 2018